Le Dictionnaire du langage des Oiseaux avance

Écrire un Dictionnaire du langage des Oiseaux est une tâche complexe et exigeante qui requiert des compétences linguistiques, une bonne organisation, de la patience, du temps et, spécifiquement ici, une logique particulière en lien avec l’Hermétique.

Rendre la compréhension du langage des Oiseaux accessible à tous

Cette logique, que nous souhaitons, Jean-Christophe et moi, rendre accessible à tous au travers de cet ouvrage, exige de nous beaucoup d’attention et de vigilance quant à la décomposition et à la traduction de toutes les entrées de notre dictionnaire.

Après avoir listé les occurrences qui nous semblent essentielles, nous avons commencé la rédaction. Puis un mot, plus un autre, et encore un autre (« lui, on l’ajoute, regarde, et puis tant que nous y sommes, lui… ») se sont additionnés… naturellement, par « effet de nécessité ». Il nous semble impossible de citer certains mots et pas d’autres. En même temps, nous ne pouvons pas être exhaustifs et il n’est pas utile de l’être. Car, une fois que vous aurez compris comment un mot peut dévoiler sa part d’Inconscient, vous pourrez le faire pour tous les autres, même ceux que vous aurez inventés ! Car Tout est quelque chose, Tout nous arrive de l’Inconscient et Tout veut donc dire quelque chose…

Nous en sommes au quatrième brouillon du dictionnaire

Je reviens au Dictionnaire du langage des Oiseaux. Chaque mot doit être soigneusement analysé pour déterminer sa « position ». Parfois, par exemple, il est plus intéressant de placer un substantif qu’un verbe, ou inversement. Chaque mot passe à la moulinette de nos deux cerveaux ; nous en sommes au quatrième brouillon.

Le premier brouillon est celui de Jean-Christophe, expert en langage des Oiseaux. En effet, depuis dix ans qu’il circule dans les airs (l’Esprit) au milieu des Lettres et des Nombres, il a saisi des plumes dont il se sert quotidiennement pour écrire et mettre au jour les connaissances naturellement captées d’En-Haut. Halte-là, il ne pratique pas de séances ésotérico-paranormales, mais il réfléchit beaucoup, les pieds sur terre, tout en respectant la logique de la Création, ce qui lui donne accès à des raisonnements spécifiques liés à l’Hermétique.

Le deuxième brouillon est celui de Cécile, qui a sélectionné et réécrit l’ensemble, de façon à créer un dictionnaire présentant la forme classique d’un dictionnaire. Le côté structure éditoriale, simplification (« Oui, mais pourquoi tu le dis comme ça, on ne pourrait pas… ? Ah oui, du reste, on pourrait aussi… Ah, ok, je vois, je supprime, alors… »), c’est ma partie.

Le troisième brouillon est celui de Jean-Christophe, qui relit tout et qui annote, commente, suggère, avec une grande vigilance… alors forcément, nous arrivons à un… quatrième brouillon, qui est la combinaison du travail de l’un et de l’autre, là où tout se réuni pour créer une version qui ne s’appartiendra qu’à elle-même et qui vous sera bientôt délivrée.

Voilà ce que je voulais expliquer. Rédiger ce dictionnaire prend du temps, de l’énergie, et cela nous apporte des découvertes, des connaissances et la certitude que c’est une « œuvre » utile et nécessaire. Et cela nous apporte aussi des sourires…

C’est donc avec plaisir que nous y travaillons et j’ai hâte de vous le présenter. Patience, encore de la relecture, des corrections, de la mise en pages, puis le dictionnaire sera disponible.

Inscrivez-vous à la Newsletter de ce site pour être informé de la progression de l’écriture et de la parution de cet ouvrage dès sa publication.

Illustration JC Gisbert

Panier
Retour en haut