Il n’y a pas de hasard, mais un destin à jouer

Avant toute chose, mieux vaut aborder les mots « Hasard » et « Destin » en langage des Oiseaux, n’est-ce pas ? Avant que, choqués (pour certains), vous pensiez que je raconte n’importe quoi. Vous comprendrez bientôt pourquoi il n’y a pas de hasard, mais un destin à jouer…

Eh oui, la notion de hasard nous a été inculquée, rabâchée (je m’en souviens au collège en cours de français) et c’est ainsi que nous avons grandi avec. Nous sommes depuis persuadés que la plupart des choses nous arrivent « comme par hasard », c’est-à-dire sans que nous l’ayons voulu, sans aucune volonté de notre part. Or, il n’en est rien.

« Hasard » et « Destin », deux mots à reconsidérer

Voyons voir… En langage des Oiseaux (n’oublions pas que ce « langage » est un traducteur de notre langage courant), le mot « Hasard », lorsqu’il est décomposé lettre à lettre, évoque une analogie Céleste-Terrestre qui se vit dans notre Réalité*. Cette connexion permanente que nous avons avec le Céleste nous permet de vivre chaque seconde de nos journées et d’ajuster notre destin. Ce destin soi-disant inéluctable (ça aussi, on nous l’a matraqué) auquel nous ne pouvons échapper (sic).

Qu’à cela ne tienne, le langage des Oiseaux nous dévoile l’Envers (je dirai même la réalité) de ce mot. En effet, le mot « Destin** » exprime, au travers de la signification de ses lettres, que la puissance supérieure qui régit notre existence est issue de notre Inconscient d’abord personnel, puis collectif. Elle n’est donc ni extérieure à nous ni notre bourreau incontrôlable, qui nous imposerait l’inéluctable, puisqu’elle est issue de notre source de vie, de notre Inconscient, cet Envers dans lequel tout s’élabore avant d’arriver au Conscient, de devenir ce que nous appelons notre « Réel ».

Ces significations en langage des Oiseaux*** sont des clefs de compréhension. Mais la seule observation de notre chemin de vie en est une autre, et une des plus probantes. Tout d’abord, imaginez un instant que personne ne vous ait jamais parlé du hasard ni du destin. Auriez-vous élaboré ces « théories » ? Auriez-vous inventé en vous-même ces discours qui ne présentent que des obstacles dans votre parcours et qui deviennent des freins très difficiles à desserrer pour avancer ? Et quand ces freins sont serrés, lorsqu’ils sont bien tendus, la situation l’est aussi…

Nos étapes de vie sont le résultat des volontés de notre Inconscient

Continuons à observer notre chemin de vie… Dans tout ce qu’il nous est arrivé jusqu’ici, ne voyez-vous pas que chaque étape (jugée bonne ou mauvaise) vous mène toujours à quelque chose qui vous fait grandir en fonction de qui vous êtes vraiment en vous-même ? Oui, c’est parfois très douloureux (nous y passons tous à un moment donné) et mince, nous aimerions vivre autre chose. « Je ne l’ai pas mérité », etc.

Mais la question n’est pas là, la question est que notre « double inconscient » nous reprend avec la même leçon, formulée plus ou moins différemment, tant qu’elle n’est pas comprise, parce qu’intérieurement, nous en avons besoin, nous le décidons. Ceci se passe dans notre Inconscient, ce même Inconscient qui nous permet de construire volontairement notre réalité en fonction de nos priorités. Ce n’est pas facilement détectable, car les signes extérieurs sont souvent peu visibles, pas vraiment flagrants sur le moment.

Par ailleurs, nous pensons parfois être sauvés (ou perdus) par ce fameux hasard qui nous présente Untel ou telle situation de changement. « Le hasard fait bien les choses », dit-on. En fait : « Notre Inconscient fait bien les choses. » Et nous aussi, donc, au travers de notre Conscient, de notre Réalité quotidienne, nous les faisons bien puisque nous choisissons de vivre notre « destin » en faisant des choix, sans cesse et toujours. Nous jetons les dés de nos jours sur le plateau de notre parcours terrestre pour avancer en nous selon ce qui nous semble adéquat. Je vois aussi, dans ce mot « Destin », un dé à jouer jeté (« Dé ») entre le Céleste (« S », symbole du Céleste) et le Terrestre (« T ») pour confirmer les actions décidées par notre être intérieur (« In », dedans, en nous).

Donc, j’y reviens : il n’y a pas de hasard, mais un destin à jouer pour chacun d’entre nous. C’est plutôt une bonne nouvelle, une vérité qui allège et qui ouvre… Ce destin est le tracé de notre parcours sur le plateau de jeu : il y a d’infinies possibilités pour tout un chacun… À nous de les actionner.

*Hasard : la lettre « H » met en relation les polarités originelles célestes opposées et présentes en nous (« A ») élevées au Céleste (c’est-à-dire dans notre réalité intérieure, par le « S » prononcé « Z »), avec les polarités originelles célestes opposées et présentes en nous (« A ») en les réalisant (« R ») dans le Manifesté (« D »).

**Destin : la Création manifestée (« D ») dans l’Endroit du Réel, le Conscient (« Est »), qui est le fruit de l’Inconscient (« In »).

***Pour le détail des définitions, vous pouvez soit vous reporter au Livre de référence de Jean-Christophe, soit lire cet article et celui-ci, soit attendre la publication, à la rentrée 2024, du Dictionnaire du langage des Oiseaux, en cours de rédaction.

Illustration : Jean-Christophe Gisbert

Panier
Retour en haut